7 décembre 2022

Fin de la police des moeurs en Iran : poudre aux yeux? 

L’annonce est à prendre avec des pincettes. En effet, du point de vue du droit, rien n’a changé : Les mêmes restrictions, le même pouvoir islamiste, la même propension à la répression.
 
Les femmes iraniennes, à l’initiative des manifestations ne s’y sont d’ailleurs pas laissées tromper. Loin de suspendre leur mouvement, elles le poursuivent sur l’ensemble du territoire Iranien. De la jeunesse au grand âge, les femmes et les hommes sont de plus en plus nombreux à lutter pour leur liberté. Leur revendications s’étendent et ne s’arrêtent plus maintenant au voile obligatoire. Elles et ils demandent aussi le départ des ayatollahs.
 
Plus que jamais notre soutien leur est acquiset nous souhaiterions que celui-ci s’étende autant que le mouvement sur place. Les pouvoirs politiques doivent s’engager plus fermement et les médias relayer bien plus largement qu’ils ne le font! Le soutien des démocraties doit faire du bruit! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.