24 septembre 2018

4. L’avortement : un droit inconditionnel pour toutes

8 propositions positives, offensives et claires

Résultat de recherche d'images pour "un enfant quand je veux si je veux"

Alors que le droit à l’avortement demeure contesté dans de très nombreux pays dans le monde, nombre de femmes procède, chaque jour, à des avortements clandestins au péril de leur santé, et parfois de leur vie :une femme meurt toutes les 9 minutes d’un avortement clandestin. Et, comme le signale un rapport du Conseil de l’Europe, les régressions augmentent au sein du continent, notamment dans 8 pays.

Les pressions exercées sur les femmes par nombre d’organisations conservatrices de toutes obédiences, et même récemment en France la fameuse « clause de conscience » portée en étendard par certains gynécologues, ce tableau noir démontre la nécessité d’un acte juridique fort pour faire du droit à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) une réalité pour toutes les européennes.

L’Europe que nous voulons doit être un territoire de droit, protecteur pour toutes.

On ne peut pas faire de la Femme l’égale de l’Homme en tous points et lui refuser le plus fondamental de ses droits : la liberté de disposer de son corps.

Le droit à l’avortement pour toutes, sans condition, doit être inscrit dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.