4 février 2020

Inhumanité – Edito lettre n°70

 
Ce pouvoir avait déjà franchi toutes les bornes :
 
Des violences policières à l’encontre des Gilets jaunes en les renvoyant collectivement à un statut de « casseurs » ;

Du cynisme dans la gestion de sa réforme des retraites, dans sa relation avec les corps intermédiaires ;

Du nihilisme vis à vis des problèmes des travailleurs de tous les secteurs : les hospitaliers aux enseignants en passant par les routiers, les pompiers, les avocats, les policiers, les cheminots et combien d’autres…

De l’injustice en multipliant les cadeaux aux plus riches et les baisses d’aides au plus pauvres.


Bref, ce pouvoir s’est mis un nombre de citoyennes et de citoyens considérable à dos et pourtant ces derniers jours, il nous a montré qu’il pouvait encore aller plus loin.

C’est maintenant à l’humain qu’il fait défaut. Un pouvoir sans humanité a-t-il encore raison d’être ici, en France, dans le Pays des Droits de l’Homme ?

Faire voter les députés LREM contre une proposition de loi faisant consensus sur tous les autres bancs de l’assemblée quand il s’agit de la perte d’un enfant, de l’indicible douleur des parents pour ne pas nuire aux entreprises. C’est inhumain et scandaleux !

Interdire aux lycéens de poursuivre leur cursus d’examens parce qu’ils ont osé s’opposer à une loi Macron, parce qu’ils ont osé faire grève, manifester. C’est inhumain et injuste !

Donner une prime à ceux qui, parce qu’ils n’ont pas fait grève, sont récompensés de leur manque de courage parfois, de solidarité pour certains ou simplement leur crainte de représailles, c’est inhumain et délétère !

On touche, là, à un de nos fondamentaux : la fraternité ! L’humanité n’est pas seulement un journal, c’est un principe auquel on a pas dérogé depuis longtemps. Très longtemps !

Ce pouvoir serait-il capable de tout ? Après l’injustice, le cynisme, les violences policières… l’inhumanité ? Cela doit être combattu !

Trop c’est trop 

 

https://www.facebook.com/groups/171451933557529/
Vous souhaitez recevoir La Lettre l’Engagé(e) directement dans votre boite mail ? Envoyez-nous un mail à l’adresse suivante : lengagee.lettre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.