4 décembre 2018

Répondre à la crise par la justice sociale et la démocratie

Par Julien Dray et Daniel Goldberg

Les Gilets jaunes ont raison. Cette révolution citoyenne d’une France qui souffre pendant qu’une minorité en profite est devenue insupportable pour beaucoup. Les injustices sociales et fiscales couplées au mépris d’un pouvoir déconnecté, tout cela ressenti et vécu au quotidien par de nombreux français, se sont traduits en révolte et en colère qui doivent être entendues.

Ce qui s’exprime est la volonté de reprendre la main le destin de notre pays, d’avoir pour chacun de nouveau prise sur le devenir de nos vies. C’est l’exigence de vivre dignement, de vivre tout court qui retentit. Cela est juste et légitime.

Dans notre diversité, nous sommes aux côtés de ce grand mouvement populaire, sans doute divers et complexe, mais qui s’est librement déterminé. Il est la propriété du peuple de France. Il doit être relayé et soutenu par toutes celles et ceux qui souhaitent reconstruire le contrat social de la nation aujourd’hui fragilisé, par un renouveau démocratique, partout et pour tous.

Au-delà de violences condamnables, ne pas jouer la politique du pire est avant tout permettre aux Gilets jaunesde gagner sur ce qui fait le fond de leurs revendications, et de gagner vite. Nous voulons y contribuer, car, nous savons qu’en cas d’échec de ce mouvement, c’est l’avenir de la République qui serait menacé. Il y a urgence.

Pour cela, nous appelons tous les élus, tous les acteurs sociaux du pays, toutes les bonnes volontés, partout sur le territoire national à s’engager une démarche commune sur ces bases. Allons à l’essentiel, agissons pour le succès des Gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.