15 avril 2020

Le changement…c’est demain !

Par Rémy Goubert


Beaucoup parlent de « l’après coronavirus ». Ils ont raison.

Il sera nécessaire d’apporter des idées, des contributions, des tribunes, des bouleversements profonds au système actuel. Ce système, politique et économique, est à bout de souffle. Il faut lui redonner de l’air frais par conséquent. Ce sera le travail des citoyennes et citoyens de France. Le capitalisme est en perdition, aidons le à s’arrêter : non, la seule accumulation du profit et la régulation économique par le seul marché ne peuvent être de grands projets de société.

En 2022, ni le libéralisme, ni la xénophobie ne devront triompher. C’est pourquoi les propositions de la jeunesse devront être prises en compte. La jeunesse doit s’emparer des prochaines échéances électorales et ne doit pas attendre qu’on lui dise de s’engager, ni de se présenter.

✅FISCALITE : il faut retrouver un impôt progressif, sur le revenu. Un retour à plusieurs tranches de l’impôt, permettant une plus grande progressivité, et donc une plus grande justice fiscale.

Il faut, à terme, penser à la diminution de la TVA, à défaut de sa suppression. Nous ne pouvons maintenir un impôt qui est payé par tous, sans considération des revenus des citoyens. C’est l’impôt injuste par excellence. Il faudra peut-être le supprimer sur les biens dits « vitaux » (nourriture…). Il y a le problème d’une compensation de cette baisse par une augmentation des prix des producteurs : il faudra y veiller.

L’héritage est une question épineuse, mobilisant grandement les affects. Cependant, il faut casser ce tabou : non, on ne devient pas riche en travaillant, mais en héritant. C’est pourquoi nous devons proposer la hausse des droits de successions, notamment sur les plus fortunés : en échange, un capital de base, pour tous les citoyens arrivant à leur majorité, devra être instauré. Il permettra de financer les études, les abonnements de transports, le logement…(voir cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=QQ7ytRIH4F8).

✅ENVIRONNEMENT : il faut retrouver une indépendance dans l’achat des matières premières permettant la transition énergétique. Les métaux rares sont nécessaires dans la production des batteries des voitures électriques, des panneaux solaires et des éoliennes. Nous nous fournissons auprès de la Chine, que les extrait de façon tout, sauf écologique. Il nous faut repenser notre approvisionnement et définir une politique européenne de transition énergétique.

Sur le plan national, une mesure simple et efficace : la rénovation et l’isolation de tous les bâtiments en France, payées par l’Etat. Et pas l’isolation, la fameuse fumisterie, à un euros.

Aussi, nous devons changer les priorités : le ministère des finances, de l’économie et du budget, devront êtres sous la tutelle du ministère de l’Environnement : toute décision prise devra l’être avec le consentement et l’aval du nouveau grand ministère de l’Environnement. Il aura la prérogative sur tout.
Il faudra repenser notre agriculture, en soutenant nos paysans, de manière à ce qu’elle soit, non plus productiviste, mais locale et raisonnée. Sans ses paysans, ne l’oublions pas, un pays n’est rien.

✅DEMOCRATIE : il faut retrouver la nécessité de la consultation du peuple. C’est pourquoi la mise en place d’un nouveau système de vote est nécessaire. Nous ne pouvons plus, et nous ne devons plus, continuer de voter « utile ». Votons POUR, et seulement POUR ! Il faudra ainsi réfléchir à un nouveau système de vote, pour toutes les élections : noter les candidats sur des sujets, en faire la moyenne et prendre le meilleur. Il existe déjà des systèmes comme le système du jugement majoritaire qui peuvent nous mettre sur la piste.

Les citoyens doivent pouvoir s’exprimer régulièrement. Ainsi, dans toutes les villes il faudra installer des lieux de débats. Des agoras où chacune et chacun aura la possibilité de s’exprimer. Transformons nos villes pour qu’elles deviennent des lieux propices à l’échange, la rencontre et le débat. En somme, vivons la démocratie, vivons en démocratie.

✅TRAVAIL : il faut repenser notre rapport au travail. Pourquoi travaillons-nous ? Avons-nous besoin, encore aujourd’hui, de travailler ? Devons-nous passer notre existence à « gagner notre vie » ? Il faudra baisser le temps de travail, pour libérer du temps pour la famille, la culture et l’engagement citoyen.

✅SERVICES PUBLICS : il faut retrouver la définition initiale de nos services publics. Ces derniers n’ont qu’un seul objectif, être au service du plus grand nombre, de tous, sans chercher la rentabilité. Il est ainsi essentiel de réinvestir, massivement, dans la santé, dans l’éducation, dans la culture…Il faudra supprimer la « T2A » dans les hôpitaux, cette tarification à l’acte médical qui pousse les hôpitaux à faire de la rentabilité pour avoir une enveloppe de fonctionnement suffisante. Les gouvernants sont responsables.

Il faudra créer des postes de professeurs dans les lycées, où il est insupportable de voir des classes à plus de 35 élèves. Revaloriser le traitement des fonctionnaires pour les remercier de leur devoir effectué chaque jour : celui d’être au service de l’autre. Un grand merci au personnel soignant, aux enseignants, aux petites mains qui font, en définitive la grandeur de l’idéal de solidarité.

✅DEVISE : il faut compléter et changer notre devise républicaine : Liberté, oui, Egalité, oui, Fraternité, non : nous devons le remplacer par solidarité, car le mot « fraternel » est destiné aux hommes quand le mot « sororité » est destiné aux femmes. Ainsi, pour ne léser personne, c’est la Liberté, l’Egalité, la Solidarité, et la Laïcité qui doivent apparaître sur les frontons de nos mairies.

D’autres sujets méritent d’être abordés. C’est pourquoi, chaque jour, je propose à mes abonnés de faire un live à mes côtés pour exprimer leurs idées. Vous pouvez le faire, vous aussi. Je n’ai pas le monopole des idées, vous avez donc la possibilité de compléter. Parlons, dès maintenant, des solutions et donnons la parole aux jeunes, aux enseignants, aux personnels soignants, à celles et ceux à qui on a dit : « il n’y pas d’argent magique ».

https://www.facebook.com/groups/171451933557529/
Vous souhaitez recevoir La Lettre l’Engagé(e) directement dans votre boite mail ? Envoyez-nous un mail à l’adresse suivante : lengagee.lettre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.