24 septembre 2018

1. Construire un vote utile pour chaque européenne et chaque européen

8 propositions Positives, offensives et claires

Résultat de recherche d'images pour "vote européenne"

Pour quelles raisons une ou un européen voterait pour nous, socialistes ?

La tendance centrale, dans l’explication de l’abstention massive aux élections européennes, réside dans l’incompréhension du rôle joué par les institutions européennes, trivialement, l’Europe à quoi sert-elle ? Qu’est-ce que j’y gagne ?

Si les motivations du vote restent multiples, il n’en demeure pas moins que l’aspect concret demeure essentiel. Bien évidemment, la vision du monde et son attachement à telle ou telle valeur comptent aussi dans le vote.

L’union européenne, dont singulièrement la commission et ses commissaires, apparaît comme le bras armé de la mondialisation néo-libérale pour beaucoup de nos concitoyens. Ne pas voter, marque aussi un désintérêt, une incompréhension et une résistance à cette mondialisation sans médiation, sans régulation, sans protection.

Or, cette élection de 2019 ne ressemblera à aucune autre et, vu les enjeux, nous devrons incarner le changement de cap.Nous sommes légitimes à impulser celui-ci, car nous sommes l’un des piliers de la construction européenne.

Comment incarner cet engagement vers l’Europe sociale, après l’union monétaire ?

Comment établir ou renforcer le sentiment d’appartenance à l’Europe, accroitre la conscience européenne au sein des peuples et des individus qui la composent ?

Il nous faut des actes forts et concrets, des revendications précises. De cet ensemble, de cette accumulation de ces marqueurs d’identité, nait une conscience européenne, qui se doit de construire une politique sociale comme élément de rééquilibrage de la construction économique et des traités de libre-échange.

Il s’agit de mener une campagne de propositions, de mener une campagne pour, et non contre, une campagne offensive et non défensive, une campagne qui crée de l’optimisme, pour sortir des litanies anxiogènes, catastrophistes, de résistance, de plaintes et de revendications défensives.

Une campagne placée sous le signe du courage pour redonner de l’optimisme au projet européen.

Le courage de ne plus avoir l’Europe honteuse.

Le courage de proposer des mesures concrètes, aux conséquences immédiates dans la vie quotidienne de chaque européenne et chaque européen.

Ainsi, la bataille emblématique contre les GAFA et une dotation universelle, pour chaque jeune européen dès ses 18 ans, illustre cette démarche offensive et optimiste. Une revendication qui fédère, une revendication qui participe de la conscience européenne, et donc, permet les conditions d’un vote utile.

Un vote utile pour chaque européenne, chaque européen, du Nord, du Sud, de l’Ouest et de l’Est.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.