10 septembre 2019

Face au cynisme gouvernemental, unissons nos forces – Edito Lettre n°51

Par Julien Dray


Retraites, réforme de l’assurance chômage, crise des urgences : à l’heure de la rentrée sociale, le Président de la République et son gouvernement s’engagent dans un processus qu’ils ont semblé découvrir depuis la crise des gilets jaunes : la consultation des acteurs sociaux.

A quelques mois des élections municipales, le Président et son gouvernement tentent de faire croire qu’ils vont prendre en compte les doléances des corps intermédiaires si méprisés depuis le début du quinquennat. Mais cette nouvelle volonté subite « d’écoute » et de « co-construction » est un paravent. L’objectif de l’exécutif en cette rentrée est uniquement électoral : remporter les élections municipales de mars prochain.

En mai dernier, les élections européennes ont démontré que la désunion de la gauche avait permis à la République en Marche d’apparaître comme le parti politique qui pouvait tenir tête au Rassemblement National. Pourtant ce sont bien les politiques libérales menées par Emmanuel MACRON qui font le lit de ces populistes. En réalité, le cumul des scores de la Gauche unie nous aurait placé en tête… Cette élection européenne est notre échec collectif.

A l’aube des élections municipales, nous avons une grande responsabilité. Va-t-on rejouer l’acte II des élections Européennes ou allons-nous être responsables et offrir aux électeurs l’opportunité de voter pour une Gauche unie au service des habitants dans les territoires ?

Au regard de certaines déclarations, le chemin semble long. Pour autant, il est nécessaire d’ouvrir très vite de grandes discussions sur le fond et sur la méthode. Les unions d’appareils sont dépassés, il faut désormais s’unir sur une plateforme commune, une plateforme respectueuse de nos sensibilités avec la nécessité d’être résolument tourné vers les Français et leurs attentes. Ayons toujours à l’esprit que la Gauche qui dirige les territoires, c’est plus de politiques publiques en faveur de la jeunesse, de la culture, des transports, etc. mais c’est aussi de grands projets comme la mise en œuvre des régies municipales pour la gestion de l’eau. Tout cela doit nous rassembler.

Pour y parvenir, organisons rapidement une assemblée fondatrice de la Gauche unie et des écologistes. Cette organisation pourra se déployer dans tous les territoires pour créer la rencontre entre les différents acteurs de la Gauche et s’appuyer sur l’organisation nationale pour créer les conditions d’une union la plus large possible et pour que la Gauche puisse de nouveau battre la droite et l’extrême droite et leurs politiques anti sociales et régressives.

Nous avons cette responsabilité. La responsabilité de discuter et de jeter les bases idéologiques d’une gouvernance commune nécessaire. Car au-delà de ces échéances immédiates, la Gauche doit tendre vers la construction d’un socle idéologique qui nous permettra de nous retrouver, dans les années à venir, sur un programme commun progressiste.

Notre reconquête collective partira des territoires, posons cette première pierre. Soyons, toutes et tous, à la hauteur de l’enjeu.

Julien Dray

 

Pour suivre les débats et y participer, incrivez-vous dans le groupe facebook de l’engagé.e. : https://www.facebook.com/groups/171451933557529/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.