15 janvier 2022

Ukraine : que fait l’Europe ?!

La tension ne cesse de monter en Ukraine depuis décembre. Moscou se sentant menacé par une éventuelle extension de l’Otan, notamment en Ukraine et en Géorgie, a massé 100.000 soldats aux frontières ukrainiennes, avec des équipements lourds (missiles, blindés, avions, hélicoptères, navires), et se dit prêt à envahir le pays si Washington ne prend pas en compte 3 exigences sous la forme de traités :

 

La garantie que l’Alliance atlantique n’acceptera plus aucun nouveau membre, et notamment l’Ukraine qui est considérée comme le berceau de la civilisation russe et le pays le plus peuplé de l’ex-URSS derrière la Russie


Le recul de l’Otan pour revenir aux frontières de 1997, une époque où l’Alliance atlantique l’avait pas encore intégré la Pologne et les Etats baltes, ni la Bulgarie, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Roumanie. Il s’agirait également pour l’Otan d’y interdire toute présence permanente de soldats américains et le retrait des missiles nucléaires


La « neutralisation » de ces pays, ainsi que de la Suède et la Finlande


Rejetant ces exigences, les Américains quant à eux y opposent des sanctions et vont même, de manière totalement inédite, viser nommément Vladimir Poutine. En effet mercredi, les sénateurs américains ont présenté leur proposition de loi intitulée « Défendre la souveraineté de l’Ukraine » qui prévoit notamment des sanctions contre le Président russe, le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, des hauts responsables militaires et plusieurs entités du secteur bancaire russe.


A ce jour, après plus d’une semaine de négociations entre Russes et Américains, tous les observateurs affirment qu’on fait face à une crise de sécurité majeure en Europe. Dans ce contexte, la place de l’Union européenne dans ce conflit, reléguée au rôle d’adjointe des Etats-Unis, est surprenante et souligne le retard pris par l’Europe en matière de coopération de défense. Alors que se déroulait cette semaine à Brest le double sommet réunissant les vingt-sept ministres européens de la Défense et des Affaires étrangères, il devient urgent que soit enfin mise en place une politique de défense européenne avec des principes, des objectifs et des moyens, permettant
aux armées d’être plus interopérables et capables d’agir ensemble
.


Plus encore, c’est à l’Union européenne de permettre à chacun de ses membres de les laisser libre d’adhérer ou non à l’Otan, en toute souveraineté. Or la situation actuellement souligne là encore la faiblesse européenne, au point que Russes comme Américains semblent jouer une nouvelle Guerre froide…avec au milieu, un potentiel territoire de combat, autre que le leur.

 

L’urgence est réelle et c’est à l’Europe de sortir enfin de son rôle de spectateur, pour devenir enfin un acteur de premier plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.