Archives par étiquette : Lettre n°48

Beaucoup de bruit pour rien !!

Par Julien Dray

S‘agit-il d’une pièce parodique dont on nous propose l’acte 2 ? ou bien d’une « divine comédie » ? Il est rare qu’une œuvre théâtrale change d’histoire après le premier acte !

Comment pourrions-nous donc nous étonner du monologue auto-satisfait du premier ministre à l’occasion de sa déclaration de politique générale. Une longue tirade (du nez?) mais ce n’est ni un nouveau cap, pas davantage ni une péninsule sociale.

Des bruits courraient pourtant de ci de là. Il y aurait un tournant. On avait fini par prendre conscience. Le déficit de confiance s’élargissant, la colère populaire grandissant, l’injustice sociale et fiscale devenant insupportable pour une grande majorité, on allait engager une phase de redistribution, de rééquilibrage. On allait un peu « gauchiser » son action. On allait mettre un signe égal au « en même temps ».

Continuer la lecture

Quelques conseils pour réussir sa signature de soutien au Referendum ADP

Par Delphine Pineda

Avant de remplir le formulaire :

Le lien direct vers le formulaire PDF pour ceux qui souhaitent imprimer et déposer en mairie plutôt que de passer par le formulaire en ligne :
https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15264.do

– Le lien direct vers le site pour voter en ligne :
https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

– Se munir de sa dernière carte électorale et de sa carte d’identité afin d’y trouver les informations pour remplir le formulaire.

Continuer la lecture

De l’art d’être « social-démocrate-macron-compatible » ou comment faire travailler la poutre dans l’œil de la République !

Par Daniel Goldberg

Ainsi donc, il reste encore des personnalités assez éminentes pour se penser « de gauche » et jouer l’ambiguïté d’un soutien partiel au pouvoir en place. Passons sur celles et ceux qui, avec armes et bagages – et souvent mandats et positions personnelles acquises encore récemment sous les couleurs du Parti socialiste ! – ont choisi de se faire déjà adouber par LREM. Les plus anciens se souviennent de la maxime d’Edgar Faure – « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » – pour qualifier ces comportements aussi proches d’un nouveau monde que Christophe Colomb des Indes.

Mais, visiblement, dix sénateurs membres du Groupe socialiste et républicain ont considéré que les deux années de présidence d’E. Macron et les perspectives radieuses de la fin du quinquennat valaient bien leur abstention sur le discours de politique générale du Premier ministre. Avec souvent, par le passé, des accents forts sur la gauche, la lutte contre les inégalités, le devenir des classes moyennes et populaires, la tradition socialiste ou sociale-démocrate à défendre, et, j’oubliais presque, le respect absolu de la discipline de parti lors du dernier quinquennat, ceux-là ont préféré jouer la prudence pour l’avenir – le leur ? – plutôt que de rejoindre une position claire face au pouvoir en place.

Continuer la lecture

Espagne : Les libéraux de Ciudadanos font tout contre la Gauche, et s’allient à la droite et l’extrême droite

Par Cécile Soubelet

Le 26 mai dernier, les Espagnols se sont rendus aux urnes pour voter à 3 élections : les européennes, les parlements locaux (de chaque province) et les municipales. Si le PSOE est arrivé en tête massivement, depuis se joue un jeu d’alliances entre les libéraux de Ciudadanos, et les conservateurs du Partido Popular pour neutraliser et empêcher la Gauche de gouverner, quitte à pactiser avec l’extrême droite.

Une alliance tripartite contre la Gauche à Madrid et dans cinq capitales de provinces

Si certains se posaient encore la question si les membres de Ciudadanos étaient des centristes de gauche ou de droite, il n’y a plus d’hésitation. Les libéraux « progressistes », amis de LREM ont choisi leur camp et s’allient majoritairement (mais pas exclusivement) avec les conservateurs.

Continuer la lecture