Archives par étiquette : Lettre n°34

Pour une Primaire des idées !

Par Julien Dray

On assiste médusés au déplorable décalage qu’il existe aujourd’hui entre les préoccupations sociales et les luttes picrocholines envahissant la sphère politique. A droite comme au centre comme à gauche, chacun cherche d’abord, en ignorant plus ou moins le reste, son chemin électoral en prévision des prochaines élections Européennes.

Le pouvoir en place et son parti de supporters se renforce dans les derniers sondages en gagnant à droite et à l’extrême droite ce qu’il perd à gauche. La droite semble privilégier l’identitaire et voit son électorat se réduire significativement. La gauche n’est plus qu’une multitude de micro-partis dont chacun veut la peau de l’autre.

Tout le monde sait que sans rassemblement à gauche personne n’empêchera le combat annoncé entre le capitalisme financier d’Emmanuel Macron et le nationalisme assumé de Marine Le Pen. Pourtant, enfermés dans leurs officines respectives, chacun cherche la meilleure tactique pour tirer les marrons du feu à son profit : Les verts, aux abois financièrement, souhaitent se refaire une santé à l’occasion d’élections plus favorables que d’autres ; la FI, sur la pente descendante, s’obstine à vouloir faire cavalier seul ; le PC, génération, les radicaux, Place publique…. et le PS sont dans l’incantation d’une unité de façade !

Continuer la lecture

L’internationalisation de la crise des gilets jaunes

Par Jérôme Grataloup

Depuis le début des années 2000 toutes les démocraties modernes connaissent un accroissement marqué des inégalités de richesse. L’explosion des flux de capitaux financiers, via l’essor des nouvelles technologies, ont transformé le capitalisme en marché sans règles, sans limites et sans morale.

La crise des subprimes de 2008 a montré au monde entier les désastres de la spéculation effrénée de quelques-uns qui n’ont pour unique but que de s’enrichir sur le dos du reste de la population. Face à cette crise majeure, les états se sont endettés pour sauver le système bancaire et reconstituer les marges des entreprises. Mais depuis quelques temps, force est de constater que, malgré l’intervention de la puissance publique, les richesses continuent d’atterrir dans les mêmes portefeuilles, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres s’appauvrissent.

Continuer la lecture

Gilets jaunes, des chiffres et des manipulations?

Par Pierre Mazzorbo

Chaque samedi, le Ministère de l’Intérieur rend son verdict sur la participation des Gilets jaunes au mouvement du jour. Chaque samedi, le verdict annonce une baisse.

Pourtant, un syndicat de policiers, proche de la CGT, donne lui invariablement une participation plus forte. Lorsque Monsieur Castaner annonçait ce samedi une participation de 51.900 gilets jaunes, ce syndicat faisait une estimation à 240.000 participants.

Les « chiffres » de Monsieur Castaner sont-ils de la pipe? Les médias donnent désormais une image en trompe-l’oeil de la mobilisation hebdomadaire. Les chaînes d’information continue ne suivent désormais que trois villes : Paris, Bordeaux et Toulouse qui sont les foyers les plus vivants de la contestation.

Ce qui pourrait laisser penser qu’il n’y a rien ailleurs.

Continuer la lecture