Archives par étiquette : Espagne

Espagne : Les libéraux de Ciudadanos font tout contre la Gauche, et s’allient à la droite et l’extrême droite

Par Cécile Soubelet

Le 26 mai dernier, les Espagnols se sont rendus aux urnes pour voter à 3 élections : les européennes, les parlements locaux (de chaque province) et les municipales. Si le PSOE est arrivé en tête massivement, depuis se joue un jeu d’alliances entre les libéraux de Ciudadanos, et les conservateurs du Partido Popular pour neutraliser et empêcher la Gauche de gouverner, quitte à pactiser avec l’extrême droite.

Une alliance tripartite contre la Gauche à Madrid et dans cinq capitales de provinces

Si certains se posaient encore la question si les membres de Ciudadanos étaient des centristes de gauche ou de droite, il n’y a plus d’hésitation. Les libéraux « progressistes », amis de LREM ont choisi leur camp et s’allient majoritairement (mais pas exclusivement) avec les conservateurs.

Continuer la lecture

La leçon espagnole !

Par Julien Dray

Le PSOE, sous l’impulsion de Perdro Sanchez, a donc remporté les élections En Espagne. C’est évidemment une excellente nouvelle pour la gauche en Europe. Cette éclaircie, dans un monde politique qui semblait avoir abandonné la gauche jusqu’à la marginaliser, peut et doit servir ailleurs en Europe pour régénérer la pensée socialiste.

Chacun y va, dans son pays respectif, de son analyse. Si l’on doit se réjouir de cette victoire, il est cependant essentiel de ne pas se tromper sur le réel message de cet événement. Continuer la lecture

Quand les heures les plus sombres de l’Espagne resurgissent

Par Cécile Soubelet

On pensait l’Espagne comme l’un des rares pays européens à résister au populisme et à l’extrême droite. C’est avec stupeur que cette exception a été balayée d’un revers de main à l’occasion des élections régionales anticipées organisées en Andalousie ce week-end. Pour la première fois depuis la fin du franquisme, l’extrême droite incarnée par le parti Vox a obtenu des sièges au Parlement régional. Plus, alors que les derniers sondages leur conféraient 5 à 7 sièges, ils en ont raflés 12. Continuer la lecture

Espagne : un premier pas vers une union de la Gauche au pouvoir

Par Cécile Soubelet

Dans une Europe confrontée à la montée des populismes et aux injonctions d’austérité, le renouveau de la Gauche viendrait-il de la Péninsule ibérique ?

Après le Portugal dirigée par une union de partis de Gauche depuis 2015 (Parti socialiste portugais, Bloc de Gauche, Coalition Démocratique), l’Espagne a ouvert la semaine dernière un chemin vers un Gouvernement de coalition entre le Parti socialiste espagnol (PSOE) et la Gauche radicale (Podemos), menant à une orientation politique véritablement sociale.

Beaucoup les disaient difficilement rapprochables, voire irréconciliables. Et pourtant.

Continuer la lecture

Espagne : peut-on croire à un renouveau de la social-démocratie ?

Par Cécile Soubelet et Juan Manuel Fernandez Romo

Ce fut la véritable surprise de ce printemps. Le 1er juin dernier, Pedro Sanchez, leader du PSOE, a fédéré autour de lui la gauche espagnole, des indépendantistes catalans et les démocrates-chrétiens basques pour censurer Mariano Rajoy et son gouvernement, enlisé dans la crise catalane et les scandales de corruption à répétition.

Peu connu des médias et à l’échelle européenne, ce quadragénaire économiste n’ayant jamais connu une élection, a réussi un véritable coup politique. Mais gagner une bataille ne veut pas dire gagner la guerre, et nombreux analystes politiques et journalistes (y compris de gauche) sont restés pour le moins dubitatifs. Pedro Sanchez peut-il réussir à redonner voix à la social-démocratie en Europe ?

Un Gouvernement symbole d’une politique européenne et sociale

Avec la composition de son Gouvernement, Pedro Sanchez a réussi un second tour de force. Composé de 17 membres, il est majoritairement féminin (11), un symbole fort dans un pays où la cause féministe est devenue un enjeu social prédominent. Il compte également un Ministre gay. En cela, Pedro Sanchez marque les esprits et créé une rupture avec le Gouvernement de droite précédent.

Continuer la lecture