13 février 2019

Gilets jaunes, des chiffres et des manipulations?

Par Pierre Mazzorbo

Chaque samedi, le Ministère de l’Intérieur rend son verdict sur la participation des Gilets jaunes au mouvement du jour. Chaque samedi, le verdict annonce une baisse.

Pourtant, un syndicat de policiers, proche de la CGT, donne lui invariablement une participation plus forte. Lorsque Monsieur Castaner annonçait ce samedi une participation de 51.900 gilets jaunes, ce syndicat faisait une estimation à 240.000 participants.

Les « chiffres » de Monsieur Castaner sont-ils de la pipe? Les médias donnent désormais une image en trompe-l’oeil de la mobilisation hebdomadaire. Les chaînes d’information continue ne suivent désormais que trois villes : Paris, Bordeaux et Toulouse qui sont les foyers les plus vivants de la contestation.

Ce qui pourrait laisser penser qu’il n’y a rien ailleurs.

Rien au 20H des deux JT de référence sur TF1 et France 2 samedi 9 février… Pour illustrer la baisse de la mobilisation donnée par la statistique, on ne rend plus compte. Avec plus de 5.000 participants à Paris, 7.000 à Bordeaux et près de 10.000 à Toulouse, il y a matière à s’interroger sur les chiffres réels. D’autant plus que certaines villes connaissent une mobilisation forte, souvent turbulente, telles Nantes, Rennes, Lyon, Lille, Rouen…

Le reflet qui est donné par les médias et le Ministère de l’Intérieur est volontairement atténué pour donner le sentiment que Jupiter reprend le dessus sur les événements.

Autre fait qui corrobore cette « pipe », nous ne pouvons que nous étonner que des dizaines de vitrines de banques aient pu être brisées dans Paris, que des voitures de luxe aient pu être incendiées avec 4.000 manifestants annoncés pour plus de 3.000 forces de l’ordre mobilisées sur la capitale.

1.900 manifestants pour 80.000 policiers et gendarmes mobilisés et autant de dégâts?

Soit Monsieur Castaner ne sait pas compter, soit il est incompétent, soit il y a une volonté politique affichée de laisser faire la casse pour discréditer la mobilisation… Dans tous les cas, c’est le triomphe de la bêtise qu’il faut consacrer.

Pierre Mazzorbo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.